Plouf! Natation avec le bidon.

Publié le 22 Avril 2017

Ces deux dernières semaines, j'avais la chance d'être en vacances. Cependant tout de suite, je me suis dit qu'il faudrait que je fasse attention à ne pas refaire la même erreur qu'aux dernières que j'avais eu en février: rester à la maison sans bouger (en même temps j'étais encore crevée). En effet, c'est à partir de là que j'avais commencé à avoir mal aux jambes, et l'immobilité n'avait sûrement pas aidé.

Donc cette fois je me suis dit: "Et si j'en profitais pour aller à la piscine?". C'est une des activités que je vois être le plus souvent recommandée pour les femmes enceintes, et également conseillée en général pour améliorer la circulation sanguine des jambes. Mais pourtant en temps normal je n'y vais jamais, car je suis déjà assez occupée avec le vélo et la danse. C'est une activité que je pratique du coup en général qu'en été, en allant plutôt dans des plans d'eau à l'air libre. Mais en plus, l'été passé je n'ai pas nagé, car je m'étais faite une déchirure musculaire au mollet. Donc ça faisait vraiment longtemps!

Alors après avoir été m'acheter un maillot de bain deux tailles au-dessus de ma taille normale chez Go Sport, (car les maillots de grossesse que j'avais vu dans les magasins spécialisés étaient vraiment trop cucul la praline) je suis passée à l'action. J'ai la chance d'avoir une piscine de plein air chauffée, à 15min à vélo de chez moi. Je m'étais fixé comme objectif de nager 30 minutes (je ne voulais pas faire plus pour avoir encore l'énergie de faire le grand ménage à la maison XD ). J'ai été agréablement surprise de réussir à faire 20 longueurs dans ce temps, sans fatigue et surtout, sans essoufflement. Bien sûr, j'ai l'habitude de faire de l'exercice donc je suis entraînée, mais la nage étant très différente du vélo et de la danse, je m'attendais à avoir beaucoup plus de difficultés.

Raisonnable, j'avais même commencé en me mettant dans les lignes de nage "loisir", mais comme je n'arrêtais pas de me cogner dans des gens nageant plus lentement que moi, j'ai fini par aller dans les lignes "nages sportives", où je n'ai pas fait tache! (fierté ^^ ) J'ai nagé surtout la brasse coulée. Le crawl est plus difficile car il m'essouffle très vite et je n'arrive pas à tenir plus qu'une demi-longueur. Je dois de plus le nager doucement sans aucune brutalité, sinon ça tiraille un peu le ventre. Je n'ai pas essayé le dos crawlé, car il y avait beaucoup de monde et j'avais peur de rentrer dans les gens. Mais j'espère pouvoir le faire une autre fois, car c'est recommandé pour soulager le dos.

Après cette séance, je me suis sentie super bien et en forme toute la journée! J'ai pu y retourner deux jours plus tard, puis je n'ai malheureusement plus trouvé le temps les autres jours de mes vacances. Cependant, j'aimerai du coup beaucoup réussir à me placer une ou deux séances par semaines, entre ma danse et mon vélo, car ça fait vraiment du bien et fait travailler le corps encore très différemment. Je reprends le travail la semaine prochaine, je verrais si j'arrive à appliquer cette bonne résolution! En tout cas ça serait amusant si au final je me retrouve à faire encore plus de sport en étant enceinte qu'en temps normal! 

Source illustration: Sistersinflaw

Rédigé par Tintanel

Publié dans #Grossesse, #Sport enceinte

Repost 0
Commenter cet article

Florence 27/04/2017 15:19

J'aimerais bien avoir la force comme toi pour faire ces activités. en période de grossesse je suis toujours comme morte. Je ne peux vraiment rien faire !

Tintanel 27/04/2017 23:25

Bonjour Florence, Je compatis! C'est sûr que dans les premiers mois quand j'étais vraiment à plat je ne faisais pas tout ça. Après le fait que je faisais déjà du sport avant la grossesse a sûrement aidé. Je me pousse aussi à le faire, car j'ai remarqué que souvent, même si je suis fatiguée, je me sens vraiment mieux après avoir fait de l'exercice. Du coup ça m'aide à rester motivée! Mais il est aussi certain que toutes les femmes vivent la grossesse très différemment, et que ce qui fonctionne pour moi ne va pas forcément fonctionner, ou être conseillé, pour d'autres.